L’aide aux familles

Pour éviter à certains parents très miséreux de devoir se séparer de leurs enfants en les plaçant en tutelle, l’ONG Zazakely Enfants de Madagascar met en œuvre de multiples actions afin de soutenir ces familles démunies tout en préservant l’équilibre et le noyau familial.

Santé, urgence sanitaire

  • Consultations médicales souvent spécialisées dans la plupart des cas
  • Prise en charge des traitements et des dépenses en cas d’hospitalisation
  • Complément nutritionnel en lait maternisé
  • Orientation vers Médecins du Monde si le cas répond à leurs critères
Aide à la santé

L’accès aux soins est impossible pour une bonne partie de la population malgache. Les guérisseurs jouent encore un grand rôle dans le milieu rural comme citadin. A Ambatolampy Tsimahafotsy les gens ne fréquentent encore que peu le dispensaire, même pour les accouchements, car les médicaments restent trop chers. Même chose pour les hôpitaux publics où les actes de soin sont pourtant gratuits. Lorsqu’une opération se prépare, le malade doit d’abord acheter et payer les médicaments et les outils du chirurgien. Impossible pour la plus grande partie de la population !

Le Nid de Cigognes accueille souvent de jeunes mamans dont les bébés ont besoin de compléments nutritionnels en lait maternisé. Les malades, enfants ou adultes de la commune sont accompagnés par l’assistante sociale de l’ONG vers les lieux de soin adéquats. Zazakely prend en charge les consultations, les médicaments les hospitalisations avec ou sans chirurgie. Si les soins demandent un investissement à long terme ils sont parfois orientés vers des ONG spécialisées pour la santé comme Médecin du Monde par exemple.

Quelques exemples récents :

Tanjona : un bébé né avec la jambe gauche en angle droit à partir du genou. La maman originaire d’une commune voisine est venue chercher secours au Centre alors que l’enfant avait cinq mois. Dans un premier temps, Tanjona a bénéficié d’une rééducation et d’un appareillage adapté. Plus tard, une opération du genou sera envisagée. Entre temps il a fallu l’opérer d’une hernie.

Jean Eric, 20 ans, victime d’une tumeur de la cavité nasale gauche engageant son pronostic vital a été opéré de toute urgence grâce à l’ONG. en juillet 2014. Il va bien aujourd’hui.

Andry : Depuis 2009 nous assumons tous les frais médicaux concernant cet enfant et nous soutenons financièrement la maman qui ne peut mener une activité professionnelle pérenne.

Broderie

Retour à la vie professionnelle

Atelier de broderie solidaire Zazakely

Depuis 2009, cinq mères responsables de familles, traversant des périodes très dures, ont crée un atelier de broderie de très grande qualité. Elles pratiquent la peinture à l’aiguille et créent leurs propres modèles. Elles sont rémunérées par l’ONG qui fournit les matières premières : coton DMC, fils de raphia, tissus de lin ou popeline. Elles travaillent dans un local mis à leur disposition dans Le Nid de Cigognes.

Aujourd’hui, leurs enfants vivent dignement avec elles, vont à l’école, s’alimentent correctement. Cet atelier de broderie a permis d’éviter la mise en tutelle des enfants et de préserver ainsi l’équilibre de leur noyau familial.

Dans une démarche d’autofinancement de l’atelier et dans une perspective de création d’une coopérative pour ces femmes, Zazakely commercialise le fruit de leur remarquable travail :

  • en vente directe sur des marchés ponctuels d’Alsace
  • sur commande via ce site internet (Lien la page « boutique »)

Pour vous donner envie de soutenir ces femmes et mères de famille, voici quelques exemplaires de leurs produits :

Amélioration de l’habitat

Bien trop de Malgaches vivent dans des habitats rudimentaires dont certains tombent en ruine. Ces conditions de vie frôlant l’indignité humaine empêchent tout développement personnel et toute ascension sociale.

Face à cette situation le programme « Un toit, une famille » a été entrepris. Le principe est simple : six familles sont choisies sur des critères d’indigence sociale et acceptent de coopérer à la construction des six maisons sur des terrains propres à chacune. Une personne de chaque famille est rémunérée pendant les constructions et peut ainsi offrir son énergie et son savoir-faire aux autres. Un professionnel du bâtiment et tout le matériel sont pris en charge par l’ONG.

Chaque construction est définie selon un même modèle et intègre des éléments essentiels : une cheminée, un puits, un point de lavage, 2 chambres, une espace de cuisson, un toit étanche. De cette manière, 6 familles vivent aujourd’hui dans une maison digne de ce nom. Les chantiers se sont déroulés entre 2008 et 2010.

Scolarité

Scolarisation des enfants

A Madagascar des milliers d’enfants ne peuvent bénéficier du droit fondamental à l’éducation. Envoyer les enfants à l’école reste un lourd problème pour une grande partie des familles malgaches et la déscolarisation en cours de cursus scolaire est affaire courante. Rien n’est gratuit, même pas l’enseignement en école publique. Les établissements publics ne sont pas dotés de suffisamment d’enseignants par l’Etat. Les associations de parents doivent participer aux paiements des salaires des maîtres qu’elles recrutent pour compléter les équipes éducatives. Les familles doivent également participer à l’achat du matériel nécessaire à la classe et assumer le matériel scolaire nécessaire à chacun de leurs enfants.

Afin d’aider de nombreuses familles à prolonger le cursus scolaire de leurs enfants, l’ONG met en place des programmes de soutien à la scolarisation. Ils viennent en aide à de nombreux enfants déscolarisés sans espoir d’un avenir professionnel. Sont assumées ainsi les frais d’inscription en début d’année scolaire de très nombreux enfants de la commune d’Ambatolampy, tant en école primaire publique qu’en collège.

Beaucoup de jeunes de la commune élèvent ainsi leur niveau personnel et augmentent leurs chances de trouver ensuite du travail.

Un suivi sérieux doit se faire en collaboration avec les établissements scolaires, car de nombreux jeunes sont tentés de quitter l’école pour aller chercher des petits boulots journaliers et aider financièrement leurs familles, surtout en période de soudure (période où le riz et les autres aliments de base sont très chers).

1 visiteur connecté - 63 visiteurs aujourd'hui - 31519 visite(s) au total